ACCUEIL MISSIONS ACTUALITÉ DU CABINET PLAN D'ACCÈS CONTACTS



Groupe Expertys
4 avenue Ariane
33700 Merignac
Tél. 05 56 50 54 50
Fax 05 56 43 17 54
Email







    BOURSE

L'actualité de la bourse

Le Cac 40 poursuit sa progression, rumeurs de rapprochement entre Peugeot et Fiat Chrysler
Date : 19/03/2019
La Bourse de Paris poursuit sa progression, le marché pariant sur la « patience » de la Fed à la veille de sa décision monétaire. Le secteur automobile est dopé par les spéculations sur un rapprochement entre Peugeot et Fiat Chrysler.
Le Cac 40 en légère hausse, spéculations sur un mariage dans l'automobile
Date : 19/03/2019
La Bourse de Paris monte grâce à la nouvelle amélioration de la confiance des investisseurs allemands. Le secteur automobile est en ébullition sur fond de spéculations sur un rapprochement entre Peugeot et Fiat Chrysler.
Le Cac 40 avance à tâtons face au flou sur le Brexit, le luxe à l'honneur
Date : 19/03/2019
La Bourse de Paris gagne quelques fractions dans un marché sans volume à la veille de la décision monétaire de la Fed et face aux incertitudes sur le Brexit. Le luxe se distingue, tandis qu'Iliad recule après avoir abaissé sa prévision de trésorerie pour 2020.
Le Cac 40 dans le flou sur le Brexit, Iliad affecté par ses prévisions
Date : 19/03/2019
La Bourse de Paris oscille autour de l'équilibre face à l'incertitude entourant le Brexit. Iliad recule après avoir abaissé sa prévision de trésorerie pour 2020.
Le Cac 40 dans le brouillard le plus complet face au vote sur le Brexit
Date : 19/03/2019
La Bourse de Paris est attendue hésitante face à l'incertitude entourant le Brexit alors que Theresa May doit impérativement modifier son accord avant de le représenter au vote. Côté valeurs, Iliad a abaissé sa prévision de trésorerie pour 2020
La Bourse de Paris finit stable malgré le soutien des banques
Date : 19/03/2019
Après un gain de 3% la semaine passée, le Cac 40 débute cette nouvelle semaine sur une note stable. L'espoir d'un mariage entre Deutsche Bank et Commerzbank a tout de même fait monter les banques françaises de 2%. Les volumes d'affaires sont restés faibles.

haut de page









© 2009-2019 - Les Echos Publishing - mentions légales et RGPD